Déneigement obligatoire pour les chauffeurs de camion

 

La neige et la glace présentes sur le toit doivent être retirées avant le début de la tournée

 

Les accumulations de neige et de glace sur le toit des camions sont malheureusement indissociables de l’hiver. Pour qu’elles ne représentent pas une menace pour la sécurité, les chauffeurs doivent éliminer ces charges dangereuses du toit avant le début du voyage.

Les chutes de neige prolongées, la pluie et les températures négatives ne se contentent pas de verglacer les chaussées. Les bâches et les toits des camions sont également concernés : des masses neigeuses et des plaques de glace peuvent tomber durant le trajet et ainsi mettre en danger les autres usagers de la route. La règle est donc la suivante : effectuer un contrôle avant départ. Pour ce faire, le chauffeur doit s’assurer qu’aucun corps étranger ne se trouve sur la carrosserie et le toit de la cabine. Par exemple, s’il ne retire pas la neige et les plaques de glace, il sera tenu responsable en cas d’accident dû à ces dernières.

 

Élimination des charges dangereuses sur le toit

Présentes sur les aires de repos et dans les stations essence et les stations-service, les stations de déneigementoffrent la solution la plus sûre. Ces stations sont équipées de plateformes de travail conçues spécifiquement pour retirer la neige et la glace : elles sont stables et disposent d’un emmarchement sûr, d’un revêtement de sol antidérapant et d’une protection anti-chutes sur tout son pourtour. Une pelle à neige ou un balai peuvent parfaitement servir au déneigement.

 

Les coussins de sécurité gonflables pour toit, appelés « roof safety air bags », constituent aussi une solution pratique. Des coussins d’air sont alors montés au centre, sur le côté long de la bâche de toit. Gonflés à l’aide de l’alimentation pneumatique embarquée dans le véhicule, ils créent une pente qui permet à la neige et la glace de glisser.

Si de tels moyens techniques ne sont pas disponibles, le chauffeur peut monter sur la surface de chargement et appuyer de l’intérieur contre la bâche, à l’aide d’un long manche à balai ou de lattes encastrables, afin que les charges de neige ou les plaques de glace se détachent. L’inconvénient : le chauffeur ne voit pas le toit et il se peut que toute la surface ne soit pas dégagée.

Ne suffit-il pas de monter sur le toit ? C’est tabou. De la même façon qu’effectuer des manipulations sur une échelle sans protection. Mais il existe des échelles construites spécifiquement pour les camions qui peuvent être fixées sur le véhicule et offrent donc une protection suffisante au chauffeur. Elles peuvent être pliées de manière compacte, puis rangées très facilement dans le camion.

 

Laisser un commentaire

vingt + 15 =

*