Fini le dumping salarial !

 

Première étape vers des normes sociales uniformes pour les chauffeurs routiers

 

Un salaire plus important et de meilleures conditions de travail : les ministres des transports de l’UE ont lancé la mise en place de règles équitables pour les chauffeurs professionnels à l’intérieur de l’UE.

 

Ces normes sociales uniformes devraient permettre d’établir un principe fondamental : « à travail égal, salaire égal ». Grâce aux nouvelles dispositions prévues, les ministres des transports de l’UE promettent davantage d’équité pour les chauffeurs et les entreprises de transport. La guerre au dumping social et à toute autre forme de concurrence déloyale est déclarée.

 

L’un des objectifs de cette nouvelle réglementation ? Mettre un terme aux dérives des aires d’autoroute surpeuplées. Selon les ministres des transports, les chauffeurs routiers ne doivent plus passer leur temps de repos hebdomadaire dans leur cabine. À la place, les entreprises de transport devraient être tenues de payer des hébergements à leurs chauffeurs. Il ne s’agit toutefois pas là d’une interdiction absolue de dormir dans les cabines : à l’exception faite du temps de repos hebdomadaire régulier, les chauffeurs seraient toujours autorisés à passer la nuit dans leur camion après un poste régulier.

 

Toutes les quatre semaines à la maison

Des tournées de plusieurs semaines ou un retour à la maison ? À l’avenir, une tournée ne devra pas excéder plus de quatre semaines : selon le décret, les chauffeurs professionnels ne devront pas être en déplacement dans l’Europe plus de quatre semaines d’affilée.

 

Modifications concernant le cabotage

Par ailleurs, trois cabotages maximum seront autorisés en sept jours. Il est impératif de mettre le holà au cabotage systématique en imposant une pause de cinq jours. Ce n’est qu’une fois cette pause effectuée que d’autres cabotages pourront être réalisés dans le même pays à bord du même camion. Grâce à l’utilisation d’un chronotachygraphe intelligent, lequel sera obligatoire dès 2024, les ministres des transport promettent une contrôlabilité améliorée des règles en matière de cabotage.

 

Ces changements devraient permettre d’améliorer les conditions de travail et de vie des quelque deux millions de chauffeurs professionnels européens. Avant que ces nouvelles réglementations ne puissent entrer en vigueur, un accord avec le Parlement européen doit encore être trouvé.

 

 

Laisser un commentaire

1 × 1 =

*