Un véhicule complètement nouveau

 

Avec le MAN CitE, MAN inaugure une nouvelle génération

 

Silhouette avant-gardiste mûrie dans les moindres détails, garde au sol très basse : le MAN CitE est un camion modulaire et manœuvrable doté d’une cabine ergonomique. Propulsé par un moteur électrique de 220 kW, il sera un acteur essentiel de l’électromobilité propre et discrète dans les villes vertes de demain, et permettra d’effectuer jusqu’à 100 km par tournée. Pour le chauffeur, le poste de travail du futur assurera un confort maximal et des déplacements réduits. C’est la raison pour laquelle MAN a créé un poste de travail innovant, équipé de nombreuses nouveautés astucieuses. Un réel défi pour les développeurs. Le cahier des charges du MAN CitE définissait un véhicule pour les entreprises de livraison des commerces de proximité, dont les tournées quotidiennes se limitent aux zones urbaines et dont le chargement peut aller jusqu’à six tonnes environ. « Une semaine a suffi pour constater une chose : il nous fallait un véhicule complètement nouveau. Nous devions tout créer, mais avons essayé de réutiliser le plus de composants de série possibles », explique Michael Führing, MAN Product Owner – eMobility Truck Project, pour décrire le début du projet MAN CitE.

 

Un projet ambitieux au calendrier très serré

Derrière ce projet ambitieux se cache une équipe agile travaillant autour du propriétaire du produit, Michael Führing, et du développeur Stefan Ludwig selon les principes de la gestion de projet scrum, une méthode permettant de relever des défis complexes. Dans la pratique, la procédure est la suivante : une équipe interdisciplinaire travaille en continu à des ensembles de tâches clairement définis, organisés dans des boîtes de temps appelées « sprints ».

 

Communication régulière et très ciblée

L’un des grands points forts de ce concept réside dans le climat de travail, misant sur l’ouverture d’esprit et la transparence, ainsi que des échanges d’informations réguliers. Chaque journée de travail commence par une courte réunion qui fixe les tâches à l’ordre du jour. Les résultats sont ensuite présentés dans le cadre d’un meeting hebdomadaire plus long, qui fixe en outre les tâches à effectuer au cours du prochain sprint. Pendant les différents sprints, chacun se concentre sur son travail. Le développement du MAN CitE n’a duré que 18 mois. Selon Michael Führing, la gestion scrum n’est pas la seule raison de ce succès : « Il est primordial de ne pas se tromper d’objectif dès le début. Ensuite, il s’agit de laisser l’équipe faire son travail. C’est le meilleur moyen de motiver les troupes. L’équipe nous l’a montré à de multiples occasions et affirme elle-même : ‘Faites-nous confiance et nous ne vous décevrons pas’. »

 

Laisser un commentaire

17 − deux =

*